Nouvelles de Côte d’Ivoire : leçon sur l’environnement, le recyclage, la biodiversité ….

Nouvelles de Côte d’Ivoire : leçon sur l’environnement, le recyclage, la biodiversité ….

Dans le cadre du projet pour le soutien à la gestion des déchets, le coordinateur pour l’éducation de Calao s’est rendu ce matin, 14 mai 2018, au CACE Centre d’actions communautaire pour l’enfance) de Tiemé dans la région de Kabadougou au nord de la Côte d’Ivoire.
Avec les enfants et les enseignants de ce centre, plusieurs activités ont été menées ce jour. D’abord le coordinateur a offert des poubelles au centre. Ensuite, il a montré aux enfants l’utilisation des poubelles. Et enfin, à l’aide du livre ”ENCYCLOPÉDIE DE LA NATURE” offert par la Bibliothèque Zoologique en France, les enfants non seulement ont appris à reconnaître certains animaux dont la vie est mise en danger par les déchets mais aussi à imiter les cris de certains mammifères.

Toujours pour soutenir l’éducation à la bonne gestion des déchets, sur invitation des enseignants , le coordinateur pour l’éducation de Calao Oumar Bilo Kante s’est rendu tôt ce matin à l’école primaire Tiemé 2 au nord de la Côte d’Ivoire pour entretenir les enseignants et leurs élèves sur ”L’IMPACT DES DECHETS PLASTIQUES SUR LA BIODIVERSITÉ” .
Ce entretien s’est déroulé selon le plan suivant:
1)reconnaissance des différentes matières plastiques.
2)Leur trajet lorsqu’elles sont mal gérées
3)leur impact sur la biodiversité
4) l’utilisation d’une poubelle
5) Comment tirer profit des déchets produits à l’école?
A la suite des échanges, Oumar a pris le soin d’offrir aux salles de classes et au cours de l’école des poubelles. 

L’équipe Calao est très fière des avancées faites par Oumar,
notre éducateur en Cote d’Ivoire dans le domaine de la protection de l’environnement
et des espèces endémiques à la CIV.

 

Sal Project – H.E.Mr Carlos Semedo, our Goodwill Ambassador – 8th February 2018

Sal Project – H.E.Mr Carlos Semedo, our Goodwill Ambassador – 8th February 2018

Kickoff presentation by our Head of Project, Mr Aymeric Thuault
On 8th February 2018, a kickoff event of our Education project and presentation of our recycling unit was made to the Luxembourg public in the Foyer européen, Luxembourg.
The nomination of our Goodwill Ambassador, H.E. Mr Carlos Semedo, actual Ambassador of Cap Vert in Luxembourg, was made officially in the presence of two Luxembourgish Deputies Mrs Viviane Loschetter and Mr Henri Kox, as well as H.E.Mr Rui Alfredo de Vasconcelos Felix Alves, Ambassador of Portugal in Luxembourg.
During the presentation made in French, a slide show was shown by our team members, Aymeric Thuault, Head of Project, Patrick Dorvil, Waste Expert and Paul Boulos Chahine, Environmental and Education expert.
Calao’s team and H.E. Mr Carlos Semedo, Ambassador of Cabo Verde in Luxembourg and Goodwill Ambassador for our Sal Project

Grâce à une expérience de près de 15 ans dans le domaine de la conservation des espèces en Afrique de l’Est et de l’Ouest, Calao s’est forgée une solide expérience dans le domaine de la protection des espèces et de leur environnement, et parallèlement dans les programmes éducatifs en faveur de communautés locales de ces régions.  Après une première mission couronnée de succès au Kenya (en construisant une école pour les ethnies semi-nomades Samburus dans le Nord du pays – 117 enfants) Calao a étendu ses activités en Côte d’Ivoire et depuis deux ans au Cap Vert.

La première étape de notre projet Cap-Verdien a commencé comme à chaque fois par avec un volet environnemental et un volet éducatif.
Après avoir mené une étude recensant la quantité de déchets présents sur le littoral de l’île de Sal, Calao a mis en place un nettoyage systématique des plages.  Celles-ci sont constamment souillées par des flots de plastique, qui non seulement représentent un danger pour la faune locale mais aussi galvaudent l’attrait de l’île auprès des touristes. L’action de Calao s’accentuera dès cette année en construisant une unité de recyclage du plastique, permettant de soulager de l’écosystème insulaire de cette charge permanente de déchets, tout en créant un artisanat local et par conséquent une source de revenus supplémentaires au profit des habitants.

Le deuxième volet résume notre slogan, Education = Conservation.
Nous devons toujours intégrer les jeunes, notre avenir, dans notre réflexion afin d’inscrire notre action dans la durée.  Afin de pouvoir fournir un programme éducatif approprié, nous avons fait appel au soutien du Parc Océanographique de Lisbonne, qui a accepté de nous apporter son aide.  Son expérience et son engagement dans le domaine de la protection et conservation de la faune et la flore nous seront d’une grande valeur et utilité pour aider les communautés locales à vivre dans un environnement salubre aux développement de leur bien-être.

Notre nouvel Ambassadeur de Bienfaisance, H.E.Mr Carlos Semedo, a précisé que selon les prévisions officielles, le Cap Vert devrait accueillir d’ici 2022, plus d’un million de visiteurs/touristes. La construction d’une destination touristique internationale de qualité nécessite dans différentes segments la convergence d’une action institutionnelle de la part du gouvernement et des pouvoirs municipaux, mais aussi du monde associatif, avec des représentants tels que CALAO asbl, notamment dans la protection de l’environnement maritime et terrestre et pour la réhabilitation des plages.

Le gouvernement est conscient que pour atteindre cette stratégie, il faut garantir la durabilité et la qualité de l’environnement, promouvoir la citoyenneté écologique et renforcer le système d’audit environnemental, en créant les conditions d’une responsabilité partagée en matière de gouvernance environnementale. Par exemple, le Parlement du Cap Vert a approuvé le mois dernier un ensemble de lois, parmi lesquelles un régime spécial de protection des tortues de mer et d’autres mesures de protection environnementale y compris des plages.

Selon les experts, il y a de plus en plus de «zones mortes» en mer: les effets de la pollution et du changement climatique augmentent considérablement le nombre et la taille de ces « zones mortes » dans les océans, où l’oxygène est trop faible pour assurer la survie de la vie marine.  Cette pollution que nous déversons dans ces éco-systèmes provient des zones urbaines et des autres activités maritimes. Elles se matérialisent le plus souvent par des déchets plastiques abandonnés en pleine mer ou échoués sur les plages, devenant des dangers permanents pour la faune aquatique et terrestre.  Les ressources alimentaires dans le monde sont de plus en plus menacées par la détérioration des océans : 60% de l’humanité se nourrit de poisson, la préservation des océans est la seule façon d’assurer la sécurité alimentaire mondiale et pour cela nous devrons préserver les océans et sa faune pour le bien-être de l’humanité.

A la fin de la présentation, son Excellence Carlos Semedo a ajouté: “C’est pourquoi l’initiative de CALAO asbl, qui met l’accent sur l’éducation et la préservation de l’environnement, mérite un soutien institutionnel complet des autorités nationales et locales ainsi que de l’ambassade du Cap Vert au Luxembourg. En tenant compte du rôle que les communautés locales jouent dans la construction des politiques d’aménagement de l’espace maritime et de la protection de l’environnement, je m’engage à être un Ambassadeur de bonne volonté pour permettre à CALAO d’atteindre ses objectifs.”

S.E.M. Carlos Semedo et l’équipe de Calao désirent remercier vivement S.E.M. Rui Alfredo de Vasconcelos Felix Alves, Ambassadeur du Portugal au Luxembourg, Mme la Député Viviane Loschetter, M. le Député Henri Kox et tous les participants pour avoir assisté au lancement de ce beau et important projet.

Nous comptons sur votre soutien dans nos activités.

 

Conservation des primates – Congrès de primatologie à Abidjan (CIV)

Conservation des primates – Congrès de primatologie à Abidjan (CIV)

Du 24 au 27 juillet 2017, Calao a été représenté par Oumar Kante, coordinateur national de Calao pour l’Education, au Premier Congrès de la société africaine de primatologie organisé par le Centre Suisse  de Recherche Scientifique qui s’est tenu au Pôle scientifique de l’Université de cocody dans la salle de conférence de l’hôtel Freeworld de Bingerville, une ville située à quelques kilomètres de la capitale ivoirienne Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Au cours de cette rencontre internationale regroupant des chercheurs africains, des membres la société internationale de primatologie et de la conservation internationale, Calao a pu présenter cinq communications par posters dont quatre pour la sensibilisation et un représentant les activités d’éducation de Calao en général.
Le représentant de Calao a été invité à suivre plusieurs panels et conférences sur le leaderships africain en primatologie et aussi sur les travaux de recherches de nombreux primatologues.
Oumar a aussi participé le 25 juillet à différentes communications orales sur la conservation et l’éducation pour sauver les primates. Ces communications ont contribué à un partage d’expérience et à la mise en place d’une coopération entre Calao et les autres organisations ayant pour objectifs communs, l’éducation à la conservation des espèces. Le 26 juillet, Oumar a participé a l’amendement de la constitution de la Société Africaine de Primatologie au-cours d’une assemblée générale qui a été sanctionnée par l’élection du Docteur Koné Inza comme Président de cette Société.

Le congrès s’est terminée par une formation sur le thème: ”Theoretical and practical training in primate study”.

Le prochain congrès est prévu pour août 2018 en Ouganda.

Notre contribution en posters

Le Congrès en photos:

Le Congrès dans la Presse:

 

 

Newsletter Sal – May 2017

Newsletter Sal – May 2017

On 29th April 2017, thanks to a great team of volunteers, a new beach cleaning was made in Parda Beach, nearby Shark point.

300 Kgs were picked up! but there is still a lot to do on that beach.
Another beach cleaning is planned later in the month.
Thanks to Gato Brabo, we got all these pictures.

Thanks to you all for your great job!

“I have a week to make a change” by Hilda Tresz

“I have a week to make a change” by Hilda Tresz

Not all zoos reach the international standards to keep animals “between bars”.
So many zoos do not know how to handle animals. The lack of experience and the fear of their management and staff are the main reasons why some animals suffer from solitary confinement.

Hilda has been working for years to help animals in solitary confinement in zoos around the World.  She reminds all zoos their responsability in helping animals in enclosures.  As she said “These animals did not ask to be there; you are their eyes! you have to understand them and help them.  you are responsible for them“.
She creates new environments out of nothing and educates caregivers and zoo keepers how to make a better life to these animals.  She has no fear to express her disapproval to management and governments on zoo animal caring issues.

She has been working with Calao since 2012 when she came to Abidjan Zoo to help out with the chimps.  She has a fabulous experience on doing enrichment with no means.  She is a great support and Calao could not do without her advices at Abidjan Zoo.

“I have a week to make a change” by Hilda Tresz,  this film is dedicated to her great job.

THANKS HILDA!  Keep the good job!