Sal Project – H.E.Mr Carlos Semedo, our Goodwill Ambassador – 8th February 2018

Sal Project – H.E.Mr Carlos Semedo, our Goodwill Ambassador – 8th February 2018

Kickoff presentation by our Head of Project, Mr Aymeric Thuault
On 8th February 2018, a kickoff event of our Education project and presentation of our recycling unit was made to the Luxembourg public in the Foyer européen, Luxembourg.
The nomination of our Goodwill Ambassador, H.E. Mr Carlos Semedo, actual Ambassador of Cap Vert in Luxembourg, was made officially in the presence of two Luxembourgish Deputies Mrs Viviane Loschetter and Mr Henri Kox, as well as H.E.Mr Rui Alfredo de Vasconcelos Felix Alves, Ambassador of Portugal in Luxembourg.
During the presentation made in French, a slide show was shown by our team members, Aymeric Thuault, Head of Project, Patrick Dorvil, Waste Expert and Paul Boulos Chahine, Environmental and Education expert.
Calao’s team and H.E. Mr Carlos Semedo, Ambassador of Cabo Verde in Luxembourg and Goodwill Ambassador for our Sal Project

Grâce à une expérience de près de 15 ans dans le domaine de la conservation des espèces en Afrique de l’Est et de l’Ouest, Calao s’est forgée une solide expérience dans le domaine de la protection des espèces et de leur environnement, et parallèlement dans les programmes éducatifs en faveur de communautés locales de ces régions.  Après une première mission couronnée de succès au Kenya (en construisant une école pour les ethnies semi-nomades Samburus dans le Nord du pays – 117 enfants) Calao a étendu ses activités en Côte d’Ivoire et depuis deux ans au Cap Vert.

La première étape de notre projet Cap-Verdien a commencé comme à chaque fois par avec un volet environnemental et un volet éducatif.
Après avoir mené une étude recensant la quantité de déchets présents sur le littoral de l’île de Sal, Calao a mis en place un nettoyage systématique des plages.  Celles-ci sont constamment souillées par des flots de plastique, qui non seulement représentent un danger pour la faune locale mais aussi galvaudent l’attrait de l’île auprès des touristes. L’action de Calao s’accentuera dès cette année en construisant une unité de recyclage du plastique, permettant de soulager de l’écosystème insulaire de cette charge permanente de déchets, tout en créant un artisanat local et par conséquent une source de revenus supplémentaires au profit des habitants.

Le deuxième volet résume notre slogan, Education = Conservation.
Nous devons toujours intégrer les jeunes, notre avenir, dans notre réflexion afin d’inscrire notre action dans la durée.  Afin de pouvoir fournir un programme éducatif approprié, nous avons fait appel au soutien du Parc Océanographique de Lisbonne, qui a accepté de nous apporter son aide.  Son expérience et son engagement dans le domaine de la protection et conservation de la faune et la flore nous seront d’une grande valeur et utilité pour aider les communautés locales à vivre dans un environnement salubre aux développement de leur bien-être.

Notre nouvel Ambassadeur de Bienfaisance, H.E.Mr Carlos Semedo, a précisé que selon les prévisions officielles, le Cap Vert devrait accueillir d’ici 2022, plus d’un million de visiteurs/touristes. La construction d’une destination touristique internationale de qualité nécessite dans différentes segments la convergence d’une action institutionnelle de la part du gouvernement et des pouvoirs municipaux, mais aussi du monde associatif, avec des représentants tels que CALAO asbl, notamment dans la protection de l’environnement maritime et terrestre et pour la réhabilitation des plages.

Le gouvernement est conscient que pour atteindre cette stratégie, il faut garantir la durabilité et la qualité de l’environnement, promouvoir la citoyenneté écologique et renforcer le système d’audit environnemental, en créant les conditions d’une responsabilité partagée en matière de gouvernance environnementale. Par exemple, le Parlement du Cap Vert a approuvé le mois dernier un ensemble de lois, parmi lesquelles un régime spécial de protection des tortues de mer et d’autres mesures de protection environnementale y compris des plages.

Selon les experts, il y a de plus en plus de «zones mortes» en mer: les effets de la pollution et du changement climatique augmentent considérablement le nombre et la taille de ces « zones mortes » dans les océans, où l’oxygène est trop faible pour assurer la survie de la vie marine.  Cette pollution que nous déversons dans ces éco-systèmes provient des zones urbaines et des autres activités maritimes. Elles se matérialisent le plus souvent par des déchets plastiques abandonnés en pleine mer ou échoués sur les plages, devenant des dangers permanents pour la faune aquatique et terrestre.  Les ressources alimentaires dans le monde sont de plus en plus menacées par la détérioration des océans : 60% de l’humanité se nourrit de poisson, la préservation des océans est la seule façon d’assurer la sécurité alimentaire mondiale et pour cela nous devrons préserver les océans et sa faune pour le bien-être de l’humanité.

A la fin de la présentation, son Excellence Carlos Semedo a ajouté: “C’est pourquoi l’initiative de CALAO asbl, qui met l’accent sur l’éducation et la préservation de l’environnement, mérite un soutien institutionnel complet des autorités nationales et locales ainsi que de l’ambassade du Cap Vert au Luxembourg. En tenant compte du rôle que les communautés locales jouent dans la construction des politiques d’aménagement de l’espace maritime et de la protection de l’environnement, je m’engage à être un Ambassadeur de bonne volonté pour permettre à CALAO d’atteindre ses objectifs.”

S.E.M. Carlos Semedo et l’équipe de Calao désirent remercier vivement S.E.M. Rui Alfredo de Vasconcelos Felix Alves, Ambassadeur du Portugal au Luxembourg, Mme la Député Viviane Loschetter, M. le Député Henri Kox et tous les participants pour avoir assisté au lancement de ce beau et important projet.

Nous comptons sur votre soutien dans nos activités.

 

CIV: des actions en faveur de l’environnement

CIV: des actions en faveur de l’environnement

Dans le cadre de son programme d’éducation à la protection de la biodiversité, Calao a initié deux actions dans le Nord Ouest de la Cote d’Ivoire.

  • Le lundi 20 Novembre 2017, à l’occasion du lancement des activités du Club Environnement du Collège Municipal de Tieme (Direction régionale d’Odienné au nord ouest de la Côte d’Ivoire), Oumar Kanté, notre coordinateur pour l’éducation, a partagé sa passion pour la biodiversité en entretenant les élèves et leurs encadreurs sur la nécessité de préserver leur environnement.
    Il a ensuite fait un don de poubelles pour faciliter la gestion des déchets, des sacs composts dont des sacs pour les pépinières afin de permettre de replanter des arbres au sein dudit établissement. Il a aussi offert des bandes dessinées au club. Ces bandes dessinées dont la lecture permettra aux enfants de s’engager dans la protection des chimpanzés ont été offertes par  Alexandra Gazel, des Editions Bayard et de SOS Ponso, une amie de Calao.
  • Invité par la direction de la Maternelle René Caillié de la direction régionale de l’éducation nationale d’Odienné, Oumar a expliqué aux enfants et à leurs enseignants l’impact de la mauvaise gestion des ordures sur la biodiversité, et indirectement sur notre alimentation.
    Il a ensuite offert des poubelles personnalisées par Calao tout en prenant le soin d’expliquer aux enfants leur mode d’utilisation.

 

 

Rapport d’activités 2016 – Activity Report 2016

Rapport d’activités 2016 – Activity Report 2016

Chers amis de l’Association du Calao asbl,

Voici enfin notre rapport d’activités pour l’année 2016. [activity report 2016FR (v7)]

L’équipe de Calao vous en souhaite une bonne lecture !

Par la même occasion, Calao voudrait encore tous vous remercier pour votre soutien inconditionnel durant l’exercice de nos activités.
Nous comptons sur vous.

L’équipe de Calao

Continue reading

Newsletter Matapes Community School May 2017

Newsletter Matapes Community School May 2017

The drought, which lasts already for seven months in the North of Kenya, did not spare our Community School in Matapes (Latakwen region). From the 117 children registered in 2016/2017 at school only 32 are present, the others had to flee their homes with their parents to better place for their cattle.
Unfortunately, no food has been delivered from the Government yet, an usual process that motivates Samburus to stay at school.
Most of families had to move far from the school to be able to access water and food.  Most of their cattle died during the drought and the situation is worsening.

Please keep on supporting our actions in the region …..

The school and above all CHILDREN needs your support to get food  

You can always foster one child with 15 EUR per month – please use our crowdfunding button

 

 

Newsletter Sal – May 2017

Newsletter Sal – May 2017

On 29th April 2017, thanks to a great team of volunteers, a new beach cleaning was made in Parda Beach, nearby Shark point.

300 Kgs were picked up! but there is still a lot to do on that beach.
Another beach cleaning is planned later in the month.
Thanks to Gato Brabo, we got all these pictures.

Thanks to you all for your great job!